A l'époque de Lemonum (cité romaine de Poitiers), le quartier Notre-Dame était dense et proche des centre d'activités développés autour du forum. Le mur nord de l'église montre les vestiges d'une élévation antique (ou pré-romane) composée de briques et de pierres, avec un début d'arc, intégré dans le bâti médiéval. Notre-Dame-la-Grande est mentionnée pour la première fois au Xe siècle, sous le nom latin de Sancta Maria Major en référence à la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Elle possédait alors un double statut, à la fois paroisse et collégiale, et dépendait des chanoines de la cathédrale. Rebâtie au XIe siècle, elle est consacrée par le futur pape Urbain II lors de son passage à Poitiers en juillet 1086. L'édifice est alors plus court qu'aujourd'hui, se terminant par un clocher porche occidental. Au début du XIIe siècle, l'église connaît de gros travaux: le clocher-porche est démoli, deux travées sont ajoutées pour rallonger la nef, et la célèbre façade est réalisée (vers 1115-1130). Tout au long des XVe siècle et XVIe siècle, différentes chapelles privées appartenant aux familles de la haute bourgeoisie poitevine sont aménagées du côté nord de l'église. En 1562, le bâtiment subi les destructions des Huguenots qui pillent l'édifice, brûlent les reliques et décapitent la plupart des statues de la façade par iconoclasme. Classée aux monuments historiques en 1840, l'église va connaître de nombreuses restaurations par la suite. Les constructions parasites, échoppes et maisons qui la masquaient, sont démolies et l'on enlève une grande niche gothique qui modifiait la façade. La pollution, l'usure du temps et la présence de sel dans les pierres ont rendu nécessaire une grande campagne de restauration entre 1992 et 2004. Source Wikipédia

Notre Dame la Grande- Poitiers